top of page

Mais qui est ... Maxime Cressy #1🇫🇷

Un joueur de 24 ans né à Paris mais jouant (depuis 2018) pour les Etats-Unis. Il fait partie de ces joueurs qui ont décidé de quitter leur pays pour aller tenter le « rêve américain ». Si nous faisons un article sur ce joueur aujourd’hui, ce n’est pas pour ses choix de formation, mais plutôt pour son style de jeu très atypique. En effet Maxime Cressy est un serveur volleyeur, un style de jeu qu’on avait presque oublié…



Son style de jeu :


Lorsque la fédération française a cessé de croire en lui, il a décidé de partir aux États-Unis tout en gardant son style de jeu visionnaire (ou dépassé pour certains). Les États-Unis l’ont accueilli et lui ont donné une seconde chance de réussir son rêve de tennisman. Actuellement, il est considéré comme le nouvel ambassadeur du service-volée et progresse à grands pas.


Selon Fabrice Sbarro, il existe trois types de serveurs-volleyeurs :

  • Celui qui a un meilleur service que sa volée (Isner, Karlovic, Groth)

  • Celui qui a un service équivalent à sa volée (Sampras, Becker)

  • Celui qui a un moins bon service que sa volée (Edberg, Noah)

Après des analyses statistiques, on remarque que Cressy appartient clairement à la deuxième catégorie car il gagne autant de points grâce à son service que sa volée. Ce qui est aussi intéressant de regarder, c’est sa première volée lors de sa montée au filet. Le premier rebond est très souvent court croisé, comme le faisait Stefan Edberg dans les années 90...



Son expérience :


Maxime Cressy commence a joué pour les Etats-Unis en 2018. Il a d’abord évolué sur le circuit américain à l’université de UCLA et il a notamment gagné le championnat américain en double en 2019. Après une courte période sur le circuit future et challenger où il gagne quatre titres en simple, il commence rapidement à jouer en qualification de Grand Chelem. Il fait ses débuts dans le tableau final d’un grand chelem à l’US Open 2020 où il élimine le slovaque Jozef Kovalik mais échoue face au grec Stéfanos Tsitsipas.

En 2021, il atteint le deuxième tour de l’open d’Australie, il faut ensuite attendre l’US Open pour le voir à nouveau briller en éliminant en cinq sets la tête de série numéro 9, l’espagnol Pablo Carreno Busta. Ce match reste, à ce jour, la plus grosse victoire de sa carrière. En novembre 2021, il gagne un 5ème titre (son troisième challenger) à Forli, en Italie.

C’est en 2022 que sa carrière prend un tout autre tournant au tournoi 250 de Melbourne. Cressy sort des qualifications et va jusqu’en final (avec des victoires face à Dimitrov ou encore Opelka) mais échoue face à Rafael Nadal, l’homme qui décochera bientôt son 21ème Grand Chelem. Pour confirmer son bon début de saison, Maxime Cressy atteint pour le première fois les huitièmes de final dans un Grand Chelem, à l’open d’Australie. Il élimine notamment au premier tour son compatriote John Isner en cinq sets.



Ses attentes :


Maxime Cressy ne compte pas s’arrêter là. Lorsqu’un journaliste lui demande s’il a pour but d’aller dans le top 10 ATP, il répond qu’il se voit encore plus haut, à la place de numéro 1 mondial. Le jeune franco-américain a déjà un état d’esprit de vainqueur et veut aller loin. Il a souvent été traité de fou avec son style de jeu hors du commun, mais il le sait, il est capable de beaucoup. Maxime Cressy fait preuve d’un acharnement exemplaire et il fait du bien au tennis mondial. Son style de jeu, considéré comme le "serveur-volleyeur des temps modernes" par Fabrice Sbarro, est optimisé à la perfection pour le tennis actuel.



L'avis de la Sbarr :


Selon Fabrice Sbarro, Cressy a cet état d’esprit de vainqueur. Il est capable d’aller loin et d’embêter bon nombre de ses adversaires. Sa carrière ne vient que de commencer et le chemin reste encore long. Néanmoins, son style de jeu hyper optimisé peut l’emmener loin.








Fun Fact :

Cressy a réalisé l'ace le plus improbable de tous les temps !


 

Découvrez le profil de Cressy !


Main Post
Last Posts
Archives
Tags
Find Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page